avif.pyxel.info
Les brèves 2001 d'AVIF :


06 octobre 2001:La Tribune - édition du 14/02/2001 PANEUROLIFE :
Claude Bébéar demande l'annulation de sa mise en examen Les avocats de Claude Bébéar, fondateur d'Axa, ont déposé lundi 24 septembre une requête demandant l'annulation de sa mise en examen dans une affaire de blanchiment présumé liée à la société luxembourgeoise d'assurance vie PanEurolife. Les conseils du président du conseil de surveillance du groupe français d'assurance considèrent en effet que cette mise en examen ne repose pas sur des indices graves et concordants comme le prévoit le code pénal. Et de souligner notamment qu'aucun fait personnel ne peut être reproché à M. Bébéar et que la responsabilité pénale du dirigeant d'un groupe ne peut être retenue pour des faits qui se seraient déroulés dans une de ses filiales indirectes. Plusieurs points de nullité potentielle sont également invoqués, notamment que le tribunal de Paris n'était, selon les avocats, pas compétent pour instruire cette affaire. En effet selon eux, le siège social de la banque Worms étant situé à la Défense, c'est le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine), et non celui de Paris, qui aurait dû être chargé du dossier. Cette demande d'annulation vise aussi l'actuel président d'Axa, Henri de Castries. La requête sera examinée dans les mois à venir par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris.

30 septembre 2001: AVIF à la télé
**TF1 03/10/2001 22H55 00H30 Showview: 857574 95 Min.LE HARCÈLEMENT, DOCU-INFO http://tvmag.com/v2/fiche.jsp?pid=2247684&col=30 .Présentation: Julien Courbet. Premier numéro de ce nouveau magazine présenté et produit par Julien Courbet. Huit millions de Français se déclarent victimes de harcèlement. Deux millions d'entre eux sont l'objet de persécutions fréquentes et graves. En direct ce soir, Julien Courbet aborde le harcèlement sous tous ses aspects, qu'il soit moral ou sexuel. Les équipes de «Ça peut vous arriver» ont rencontré des femmes et des hommes persécutés sur leur lieu de travail ou dans leur vie privée. Ces mêmes équipes ont également rencontré des harceleurs qui témoignent et expliquent les raisons qui les motivent. Pourquoi harcèle-t-on? Comment vit-on le harcèlement au quotidien? Existe-t-il des solutions?
** Le numéro de RTL comporte une erreur. Merci de téléphoner soit au: * 08 91 70 40 00 * ou au 01 40 70 40 00 Certains d'entre vous nous ont déjà fait part de leur mobilisation afin de parler de notre cas et surtout de nos cas à tous au travers de l'A VIF. A vous de jouer! Contactez RTL dès lundi...


18 septembre 2001: communiqué de presse
sur le site: http://www.riskassur.com Cliquez dans "Communiqué de presse"
Monsieur, C'est avec attention que j'ai lu votre texte. Nous sommes un magazine technique et nous devons rester neutre. Nous ne pouvons pas entrer dans votre polémique. Nous sommes désolés cordialement Olivier Kauf
-----Message d'origine----- De : webmaster AVIF Envoyé : dimanche 16 septembre 2001 17:47 À : erik@riskassur.com; olivier@riskassur.com Objet : Communique de presse sur RiskAssur Communique de presse sur RiskAssur Message envoye le : 16/09/2001 a 18:40:38 adresse IP : 172.188.202.202 Remarque Objet: COMMUNIQUE DE PRESSE A VIF faisant suite au reportage de CANAL +, 90MN. Madame, Monsieur, FRAUDE AU PLAN SOCIAL DANS LE CADRE DE LA FUSION AXA / UAP, PLUS DE 4800 SALARIES SACRIFIES ! QUI VA LES AIDER ? Les "ex-UAP", premiers visés par la gigantesque restructuration en cours sont révoltés. Ils viennent de créer l'Association des VIctimes de la Fusion (A VIF) Le groupe AXA a absorbé l'UAP en novembre 1996. Lors des réunions d'information qui ont précédé cette absorption il a été assuré aux représentants des salariés que ce rapprochement n'entraînerait aucune réduction d'effectif. A l'automne 2000 le PDG d'AXA a déclaré que "les réseaux salariés de l'ex UAP étaient obsolètes, sources de problèmes et indésirables comme mode de distribution chez AXA". La formule avait le mérite de la clarté et l'homme avait d'ailleurs déjà très largement commencé à tirer les conséquences de son analyse en se défaisant "des réseaux salariés indésirables". Aujourd'hui, 5 ans après la fusion, la méthode se poursuit mais le constat est déjà terrifiant ; AXA a provoqué le départ de plus de 4800 salariés sans même envisager de mettre en ouvre les règles protectrices applicables en cas de licenciement pour motif économique collectif , un plan social déguisé. Quelques chiffres pour illustrer : Plus de 4800 emplois supprimés dont : · Plus de 2100 licenciements, · Plus de 1800 démissions. Plus de 550 procédures prud'homales engagées depuis 1998 ! ! ! Il n'est pas imaginable qu'AXA agisse sans savoir ; la puissance du groupe est énorme, elle lui permet de s'offrir les conseils des meilleurs cabinets de conseil en stratégie d'entreprises et de grands cabinets d'avocats spécialisés. Comment se fait-il alors qu'après avoir annoncé « Le marché de l'assurance est un marché porteur ; il n'y aura pas de sureffectifs » ( Source LA TRIBUNE du 13.03.97, monsieur BEBEAR étant alors primé « Stratège de l'année 1996 ) et qu'à la question suivante « Vous vous êtes engagé à ne pas faire de licenciements collectifs dans le cadre de la fusion avec l'UAP. Comment allez-vous vous y prendre ? ». Réponse : « Nous allons notamment améliorer les techniques assurantielles (la souscription des risques et la réassurance ) et le système informatique. En ce qui concerne les questions sociales, on peut, s'il y a sureffectif à un moment donné, s'orienter vers deux directions : le développement de nouvelles activités et l'utilisation du temps choisi ». Effectivement, les promesses n'engagent que ceux qui les croient, en l'occurrence les ex salariés de l'UAP, sinon comment justifier le départ de 4800 salariés ? En procédant ainsi AXA a menti aux salariés du groupe qu'elle absorbait. Pourquoi ? Les buts poursuivis étaient multiples : · Si AXA avait joué le jeu de la transparence et indiqué le nombre de licenciements envisagés les règles de consultation du personnel auraient été beaucoup plus contraignantes pour l'employeur et protectrices pour les salariés ; · Si ces règles avaient été respectées les représentants du personnels auraient eu accès à des informations dont ils sont actuellement privés. En effet, ils auraient eu la possibilité de se faire assister d'experts aux frais de leur employeur ; · les experts désignés par les Comités d'Entreprises auraient constaté qu'aucune difficulté économique ne justifiait le moindre licenciement et encore moins un plan social. · de telles conclusions transmises au personnel étaient de nature à provoquer un fort mouvement social dans la mesure où aucun salarié ne pouvait savoir s'il ferait partie ou non de "la charrette" à venir ; · En empêchant les salariés d'être régulièrement informés AXA a fait d'importantes économies : celle d'un mouvement social grave, celle de la médiatisation négative connue par d'autres groupes internationaux tels que Michelin, Danone ou Mark & Spencer. Elle a surtout fait l'économie d'un plan social qui, au vu du nombre de licenciements intervenus s'imposait et lui faisait obligation de rechercher des solutions de reclassement pour tous les salariés concernés. · Cette dernière économie qui se mesure en dizaines de millions de francs, permettait également de préserver le cours de l'action AXA tout en lui préparant des lendemains qui chantent. De quoi conforter largement la place des dirigeants sur leurs fauteuils dorés et leur permettre d'optimiser les plus values à venir sur leurs stock options. Bel exemple de solidarité. Pour toutes ces raisons, et peut-être pour d'autres tout aussi peu avouables, AXA et ses dirigeants ont froidement choisi une stratégie particulièrement difficile à entraver qui consiste à procéder sans cesse à des éliminations individuelles. Cette stratégie est poursuivie de façon continue depuis plusieurs années avec un cynisme proportionnel à l'envolée des bénéfices du groupe. Le résultat ? 4800 salariés éliminés en 4 ans et pas un seul licenciement collectif ! Qui dit mieux ? Sur le terrain qu'est ce que cela donne ? C'est un véritable carnage. Des salariés comptant plus de vingt ans d'ancienneté, n'ayant jamais fait l'objet du moindre reproche sont mis à pied et licenciés pour faute grave sur des motifs inventés par des supérieurs hiérarchiques dont on peut légitimement se demander s'ils n'ont pas bénéficié de "primes à l'abattage". Qu'en est-il de la dignité des victimes ? des conséquences sur leur pouvoir d'achat, leur vie personnelle et familiale, leur future retraite ? Même si ce sont autant de catastrophes ce n'est pas le problème d'AXA qui s'en désintéresse totalement ; Qu'en est-il des conséquences pécuniaires pour la collectivité ? L'ASSEDIC paient des indemnités à des personnes qui auraient du conserver leur emploi, la sécurité sociale paie des indemnités aux invalides et à ceux qui sont en arrêt de travail pour cause de maladie mais ce n'est pas grave. puisque cela ne coûte rien à AXA. Qu'en est-il pour AXA ? Tout va bien merci. Plutôt que de gérer le problème en amont comme elle aurait dû le faire AXA envoie ses avocats plaider contre les salariés qui ont eu la force et le courage de lui intenter un procès. Elle perd mais fait systématiquement appel pour étaler dans le temps le paiement d'indemnités qu'elle aurait du payer en une seule fois si elle avait annoncé la restructuration qu'elle préparait lorsqu'elle devait le faire. L'immobilisme des pouvoirs publics est tel que l'on peut se demander s'ils sont dupes de la manoeuvre d'AXA. Pour que cela cesse, l'Association des VIctimes de la Fusions (AVIF) a été constituée par d'anciens salariés du groupe UAP. Pour défendre ou retrouver leur dignité, pour leurs familles, pour faire sanctionner les méthodes du groupe et éviter que d'autres ne s'en inspirent, un nombre croissant de salariés adhèrent à cette association qui, malgré son jeune âge compte déjà une centaine d'adhérents, pour la plupart anciens de l'UAP, qui ont été licenciés alors qu'ils comptaient en moyenne une ancienneté supérieure à 15 années au service de leur employeur. Son objectif principal est de venir en aide aux victimes du cynisme d'AXA d'une part en les aidant dans leurs démarches individuelles mais aussi en centralisant toutes les informations possibles de façon à dénoncer aux pouvoirs publics ce qu'ils auraient dû voir depuis bien longtemps. Peut-être que cela les incitera à réagir. Aujourd'hui, ils ne sont plus seuls, une association vient les aider et les accompagne HMS ( Harcèlement Moral Stop ) en la personne de Loïc SCOARNEC. Pour mémoire, AXA affichait un bénéfice net de plus de 2 milliards d'euros en 1999 en progression de 32 % et pour l'an 2000, un bénéfice net de 3,9 milliards d'euros soit plus 93,2% ( hors opérations exceptionnelles, il est de 2,54 milliards d'euros soit plus24,2% ).

17 septembre 2001:Mail d'un adhérent...
"Dans le meme " CHAPITRE " voir sur le N° de l'EXPANSION de cette semaine ce que représente les STOCKS OPTIONS à AXA
1°) en % du capital,
2°) en nombre de bénéficiaires
3°) en Plus value potentielle de ces stoks options.
A voir également le compte rendu de la dernière réunion du conseil administration qui réduit le rendement de certains contrats, certainement les anciens UAP LIBREPARGNE etc... alors que dans le meme temps les contrats pratiquement identiques AXA sont mieux revalorisés mais avec des frais + importants au départ ( C'EST ce qu'ils appellent LE SERVICE AU CLIENT ) mais moi , j'appelle ça de l'ATTRAPE COUILLON."

14 septembre 2001: axa se porte bien
N'hésitez pas à nous faire part de tout article, écrit ou autre pouvant nous servir. Nous les transmettre.
Si vous êtes parti de la société, avez-vous pensé à récupérer votre caution ? Sinon, pensez à le faire...
Ci-joint, un article de LIAISONS SOCIALES concernant un Arrêt de la Cours de Cassation pour ceux d'entre vous qui ont des soucis avec la clause de non-concurrence. Nous faire part de ce que pense votre avocat sur cet Arrêt afin d'en faire part à tous.
AXA "se porte" bien. Merci. (source boursorama.com) 1er article: AXA : Le résultat net courant du premier semestre 2001* progresse de 33% à 1,54 milliard d'Euros - Le BNPA courant progresse de 16% à 0,87 Euros · Les actifs sous gestion s'élèvent à 950 milliards d'euros, en progression de 6% par rapport à fin décembre 2000 · Le résultat net publié s'élève à 1,22 milliard d'euros, en hausse de 12% par rapport au premier semestre 2000 pour en savoir plus: http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_
actu_societes.phtml?news=560316&symbole=1rPCS&p=1 http://www.boursorama.com /infos/ actualites/detail_act u_societes.phtml?news=560213&symbole=1rPCS&p=1
2eme article: Axa évalue entre 300 et 400 mlns dlrs l'impact des attentats US PARIS, 13 septembre (Reuters) - Axa < AXA > a annoncé jeudi que les attentats de mardi aux Etats-Unis auraient un impact de 300 à 400 millions de dollars dans ses comptes 2001. Henri de Castries, président du directoire de l'assureur français, a précisé lors d'une conférence de presse que ces chiffres s'entendaient avant impôts et après réassurances./WEM/DT
3eme article: Affaire PanEurolife: "aucune conséquence" sur les résultats d'Axa (Castries) L'affaire de blanchiment présumé liée à la société PanEurolife, dans le cadre de laquelle les deux principaux dirigeants d'Axa ont été mis en examen, n'aura "aucune conséquence" sur les résultats du groupe d'assurances, a affirmé jeudi le président du directoire Henri de Castries. "PanEuroLife n'aura aucune conséquence sur nos résultats. C'est une affaire judiciaire, nous sommes persuadés que nous avons fait ce qu'il fallait et que cela n'aura aucune conséquence sur nos résultats", a déclaré le président du directoire du numéro un mondial de l'assurance. Henri de Castries et le fondateur d'Axa Claude Bébéar avaient été mis en examen le 14 juin pour "blanchiment de capitaux aggravé", dans le cadre d'une information judiciaire concernant un système présumé de blanchiment qu'aurait mis en place la société luxembourgeoise d'assurance-vie PanEurolife. M. Bébéar, aujourd'hui président du conseil de surveillance d'Axa, avait aussi été placé sous contrôle judiciaire, ce qui lui interdit de rencontrer les autres personnes mises en examen dans ce dossier. PanEurolife est une ancienne filiale d'Axa, qui avait intégré le groupe français lorsque ce dernier avait absorbé l'UAP en 1996. D'après les éléments rassemblés par les enquêteurs, elle aurait mis en place un système de blanchiment de la France vers le Luxembourg en collectant des fonds -de particuliers mais également d'entreprises- d'origine délictueuse, correspondant notamment à de l'évasion fiscale. Une information judiciaire a été ouverte à Paris en février pour "vol, escroquerie et blanchiment de capitaux aggravé".


08 septembre 2001 Quelques explications suite à l'émission de TF1.
Le but principal, en participant à cette émission, était de faire connaître et reconnaître A VIF afin que chacun puisse s'identifier. Il était clair, dès le départ qu'AXA ne serait pas cité. Mais un bandeau devait passer pendant le reportage de notre membre avec nos coordonnées. Notre souci principal était de protéger notre membre. Jeudi midi, TF1 m'a contacté en m'indiquant que notre reportage devait passer en même temps que celui d'une personne "véritable harceleur professionnel". J'ai fait le choix, suite à l'insistance du journaliste, disant que cela pouvait porter préjudice à la fois à notre membre et à l'association, de retirer ce bandeau. Visiblement, les reportages se sont déroulés différement. Un péché de jeunesse qui ne se reproduira pas...car il était hors de question que cette émission soit purement gratuite.


07 septembre 2001: des résultats très encourageants

Nous saluons l'arrivée d'un nouvel adhérent de Tahiti.
URGENT: comme nous le disions, nous recherchons des "harceleurs harcelés" pour un prochain passage télévisé ou vous pourrez garder l'anonymat (voix et portrait déformés). Si tel est votre cas ou si vous connaissez des personnes qui répondent à ce signalement, nous contacter pour en savoir plus. IMPORTANT: Plusieurs adhérents ont à ce jour fourni des états concernant les effectifs ( noms, adresses et situation de demissionnaires et licenciés )datant de 1998 en comparaison avec ceux d'aujourd'hui. Cela représente 7 départements sur les 95 de la métropole. Merci de faire le nécessaire afin que nous puissions contacter ces personnes. Nous les envoyer par fax ou courrier ou mail. Nous en avons TOUS besoin. A ce jour, 2 attestations ont été demandées à HMS. N'oubliez pas que cette attestation peut vous servir si vous avez été victime de "harcèlement moral". Nous contacter pour en savoir plus et constituer un dossier. Une dizaine de commandes a été reçue à ce jour qui représente plus d'une quinzaine d'articles. Ces articles peuvent également vous servir et compléter votre dossier judiciaire. Plusieurs jugements, dont nous avons reçu récemment les autorisations, seront mis en ligne sur le site.


03 septembre 2001: Un point sur l'association
A VIF est désormais composé de 175 membres. Continuez à faire adhérer !!! Faîtes nous parvenir les listings de votre inspection ( avec les adresses de vos collègues en 1998) et les listings récents afin de comparer et de nous indiquer ceux qui ont quitté la société. Nous les contacterons. Les commandes de CD-ROM, cassettes audio et vidéo sont de plus en plus nombreuses ainsi que des dons de tous montants. N'hésitez pas à faire vos commandes ou vos dons. Nous venons d'apprendre qu'AXA va en cassation pour un autre collègue qui venait de gagner en appel. IMPORTANT : Après CANAL +, nous recherchons des témoignages de « harceleurs harcelés » qu'ils soient EI ou Inspecteur. Ils pourront s'exprimer à visage couvert, voix déformée. Nous contacter pour en savoir plus.


23 aout 2001: bulletin AVIF N°3
Environ 190 relances, sont parties chez les collègues dont vous nous avez donné les adresses avec un nouveau formulaire d'adhésion ci-joint. Merci, si vous en avez des échos, de lui réserver un bon accord et de faire adhérer. Le bulletin n°3 part avec:
* une communication importante du président de l'association,
* l'actualité de l'association,
* un bon de commande pour divers articles,
* une autorisation pour diffuser des pièces,
* un rappel.


22 aout 2001: documentation de jugements contre axa
Nous venons, d'adresser personnellement à certains d'entre vous un mail ( en tout une vingtaine )afin de pouvoir récuperer jugement, appel ou bien autorisation d'en disposer. Nous vous demandons de faire en sorte que notre collectif se renforce et de bien vouloir répondre positivement à cette demande. Et nous demandons à vous, qui n'avez pas eu un de ces mails, si vous avez un jugement et/ou appel de nous le communiquer et surtout de nous autoriser à en disposer ( voir imprimé ci-joint ). Vous en remerciant tous.

21 aout 2001: Le FIGARO du 08/12/00
Axa Conseil est l’un des intervenants important de l’assurance vie avec 30 milliards de chiffred’affaires par an, 4500 collaborateurs salariés et 500 agents généraux. « Le recrutement constitue pour nous une approche globale associant formation et intégration, souligne José Milano, qui doit permettre au groupe de réaliser sa nouvelle stratégie et d’aller de la vente de produits traditionnels à une approche de protection financière, comprenant une offre de produits innovants. Cette nouvelle orientation a généré de nouveaux métiers et nous a amenés à travailler sur les profils des personnes que nous recherchons pour les exercer. Nous souhaitons que nos collaborateurs soient non seulement des commerciaux mais des acteurs de changement. Ils doivent comprendre les orientations de l’entreprise,l’organisation dans laquelle ils vont être intégrés nous avons vécu plusieurs fusions et si nous allons vers une harmonisation il y a encore des styles de management différents et les enjeux de la fonction.Nos recrutements sont aujourd’hui plus personnalisés,nous ciblons plus précisément les profils que nous recherchons, parallèlement, nous nous efforçons de mieux comprendre les personnes que nous recrutons. Le niveau de formation recherché est plus élevé que dans le passé. Nous recherchons des Bac + 2 à Bac + 5,pour trois types de métiers, des conseillers clientèle, des agents généraux et des inspecteurs-managers. Facteur supplémentaire de motivation, nous avons des formations reconnues. » Le marché de l’emploi étant très tendu dans ces métiers,Axa Conseil mise sur la construction d’une relation de confiance de long terme avec les candidats en leur donnant une perspective de ce que sera leur vie dans l’entreprise. « Nos collaborateurs sont suivis tout au long de leur vie professionnelle, avec le souci permanent d’amélioration de leurs compétences. Nous considérons que la réussite ou l’échec n’est plus le fait du seul commercial, mais qu’elle est partagée avec l’entreprise. » (...)

20 aout 200: l'Express du 28.06.01 rétorsions

Mécontents d'un reportage consacré à Axa - dont le thème portait sur le harcèlement dans le monde de l'entreprise - et diffusé dans le cadre du magazine 90' sur Canal +, les responsables de ce groupe ont décidé, par mesure de rétorsion, de sucrer leur budget pub sur i-Télévision.

01 aout 2001: Communication d'Hubert Daudé
(n'ayez pas honte, on y a droit, tout autant que certains...aux vacances !) "La fin justifie les moyens" se sont-ils dit , quant à nous, c'est plutôt "les moyens pour une bonne fin" ! beaucoup d'entre nous l'ont compris et commencent à mesurer l'importance de notre association : l'A VIF Notre combat est celui d'aujourd'hui, capital pour le résultat final ; nous formons un tout et défendons une même cause, unis, bien au-delà de nos différences; la fin de l'année 2001 sera primordiale, décisive, par ce que nous accomplirons avec la même détermination, les mêmes convictions, le même désir de justice et de réhabilitation : nous vaincrons, sans céder un pouce de terrain, un centime d'indemnités, transactions ou pas ! c'est un fait, nous n'avons pas les moyens de Bébéar ou De castries, lesquels ont depuis longtemps effectué les provisions financières nécessaires et suffisantes à la réalisation de leur basse besogne: notre éviction; j'ai le regret de le dire: pour eux, nous représentons très peu en terme de coût mais cela ne les gêne pas de chercher encore plus d'économies par leur comportement de jusqu'au-boutistes éhontés (appel, cassation,...) à nous de casser leur logique "d'arrivistes sectaires", leurs certitudes d'énarques sans âme! les moyens ? le peu que nous réunirons, en misant sur l'action et le poids de l'A VIF, sera crucial: ainsi notre association sera connue, reconnue, incontournable; elle sera conseillée, épaulée, citée, et cela dans les moindres recoins de l'hexagone; elle l'a déjà prouvé après seulement 4 mois d'existence. Alors si vous deviez miser une fois dans votre vie, soyez sûr que l'A VIF ferait partie des meilleurs choix ! aussi modeste soit-elle (quelques timbres ou enveloppes timbrées, un billet ou deux, plus ou moins gros...) votre contribution sera précieuse pour la réalisation de nos actions et leur aboutissement: la reconnaissance ( et les indemnités qui vont avec, non marchandées!) d'une fraude au plan social, par les responsables d'AXA et par leurs complices politiques, et cela dans des délais bien plus courts que ceux d'une décision de cours de cassation . Tel est l'objectif, NOTRE objectif ; aidez nous à faire en sorte que l'A VIF vous aide, efficacement et aussi longtemps que cela sera nécessaire. MERCI ! surtout à ceux qui en ont le plus besoin : bon courage ! à bientôt, amicalement, Hubert Daudé

31 juillet 2001: Chronique du vice président
bonjour à tous après qq jours de congés, j'ai pris connaissance des articles de presse transmis par Philippe: - dans Charlie Hebdo de Philippe Val du mercredi 18/07/01 : très bien vu, à vous procurer impérativement ! ( suite chronique de ce journaliste pour France Inter) - dans France Soir du samedi 21/07/01 page "économie", titre: "APRES LES FUSIONS, LES SALARIES TRINQUENT" toute une page (dans laquelle "AVIF" est citée.) - dans le "Dauphiné Libéré" du 19/07/01 en page "social" un bel article de Frédéric Thiers. - dans "Entreprise et Carrières" no 584/585 du 17/07 au 27/08/01 suite à une enquête sérieuse... ça se "débloque" (après les J.O.) côté médias, tant mieux ! et en septembre, à la rentrée..., comptez sur nous pour enfoncer le clou ! nous avions prévenu: "ce n'est qu'un début" . Après les "pittbulls du management", les... mais je vous laisse trouver la suite de ce titre "revanchard" qui sera l'écho d'un article de presse pompeux et tout à la cause des responsables de cette fusion, assortie de son plan social déguisé, article paru dès le début 1997; à suivre... à bientot Hubert Daudé


31 juillet 2001: Parole d'une victime de la fusion
Depuis Mars 1999 je suis en différent avec AXA conseil Mon avocat a du mal à comprendre le fonctionnement de notre profession ainsi que son mode de rénumération il lui semblait que j étais 1 cas isolé, qui s'insurgeait face aux décisions de mon employeur .Depuis 3 mois que je connais l'existance de l'association AVIF, j'ai pu récupérer et répertorier toutes informations qui m'ont permis de faire enfin comprendre, à mon avocat la situation des ex UAP. AVIF n'est pas une association, qui remplace les syndicats. Il est indispensable de nous fédèrer et de réunir nos synergies face à la machine AXA, pour ne plus nous sentir isolés et coupable Les bénèvoles, qui nous répondent, qui centralisent et répèrtorient les documents font un travail qui nous permet à tous d'etre solidaire et d'employer un meme et unique langage Afin d'aider ces bénèvoles dans leurs démarches,n'hésitons pas à leur adresser nos dons: enveloppes, timbres,argent ect..... Pour qu' AVIF vive restons ACTIF

25 juillet 2001: Les généreux donateurs
Message bien reçu pour certains...mais pour vous ??? Après l'envoi par un de nos adhérents d'un don de 1000fr plus des enveloppes timbrées et des timbres d'une valeur de 600fr, un nouvel adhérent nous envoie un don de 500fr! Les membres du bureau remercie ce donateur, tandis qu'un autre adhérent vient de nous faire part de l'envoi d'un autre don de 1000fr !!! Nous avons besoin de vos dons, quel que soit le montant, afin de continuer notre action... La balle est dans votre camp. Bonne journée

18 juin 2001: AXA au carton
je m'amuse à utiliser des formules chocs dans l'objet.Il s'agit en nourrissant une réflexion complète sur le rôle que l'on doit jouer dans l'association de garder une pointe d'humour... Ma question concernant ce que représente les dirigeants s'articule justement autour de la signification que nous donnons à cette expression. S'agit-il d'un état d'esprit "maison",d'un cadre plus large qui procède du harcèlement que l'on connaît et qui s'inscrit dans l'aboutissement d'un processus qui n'est autre que la mondialisation de la bourse.Logique répercussion humaine de ce qui ne représente aucune réalité économique en vérité. Il apparaît clairement dans les articles de presse que la société AXA a les faveurs de la classe politique.D'où les ramifications vastes que l'on peut imaginer derrière une méthode de gestion des ressources humaines qui je le crois sera d'ici 6 à 7 ans largement pratiquée sur le territoire national. J'avais dans un précédent courrier évoqué le vrai danger des pratiques d'AXA.

17 juin 2001: Bébéar et de Castries
vendredi 15 juin 2001, 19h09 Le conseil d'Axa soutient Bébéar et de Castries PARIS (Reuters) -
Le conseil de surveillance d'Axa (Paris: 12062.PA - actualité) exprime son soutien "unanime" à son président, Claude Bébéar, et au président du directoire du groupe, Henri de Castries, à la suite de leur mise en examen pour "blanchiment aggravé" dans le dossier PanEurolife. Dans un communiqué, il souligne que les opérations visées par l'information judiciaire trouvent leur origine "bien antérieurement à la fusion Axa-UAP" de 1997 et que, du fait de l'ampleur de celle- ci, "la prise de contrôle effective des sociétés héritées de l'UAP n'a pu être que progressive" tout comme la mise en oeuvre en leur sein des règles de déontologie du groupe. Le conseil affirme que la construction d'Axa s'est faite "dans le respect le plus absolu d'une éthique" et que des règles de déontologie "ont toujours été imposées à ses filiales qui ont dû les introduire dans leur processus de gestion".
Axa a hérité de PanEurolife, une société d'assurance vie luxembourgeoise soupçonnée d'avoir proposé à des clients français des produits pour blanchir des sommes provenant de la fraude fiscale, en 1997 lors de la prise de contrôle de l'UAP et l'a revendue l'année suivante. Dans son communiqué, le conseil de surveillance d'Axa critique la procédure judiciaire mise en oeuvre, estimant qu'elle "conduirait à considérer que des dirigeants de groupe n'ayant aucune responsabilité opérationnelle dans des sous-filiales pourraient être tenus pour pénalement responsables des actes commis dans celles-ci" ce qui, selon lui, "est contraire aux règles du droit".
Indiquant qu'Axa collaborera "en toute transparence avec la justice pour que la vérité soit faite", il "exprime unanimement sa totale confiance et son soutien à Claude Bébéar et à Henri de Castries". Le conseil dit cependant regretter "la manière dont cette opération est traitée car elle porte atteinte à l'image du groupe, de ses dirigeants et de ses collaborateurs, en laissant croire que ceux-ci aient pu participer à des activités délictueuses".

15 juin 2001: déduction fiscale
L'association est ouverte aux dons de tout montant pour nous aider dans notre action. On peu, si on le veut réclamer un reçu afin de les déduire de son imposition. 122 cotisants à ce jour.

06 juin 2001: jugements:
En une quinzaine de jours, c'est plus d'une dizaine de jugements qui ont été rendus en faveur des salariés dont 7 pour la seule journée d'hier à Troyes !!! Sans oublier 2 appels qui ont confirmé les jugements.

26 mai 2001: adhésions AVIF
Nous sommes 118 ce jour. De nouveaux adhérents sont en cours

21 mai 2001: communiqué à la presse
Plans de restructuration : En finir avec l'hypocrisie Les plans de restructuration annoncés par les entreprises qui font des profits ont indigné unanimement la société française. Le gouvernement a promis d'agir pour empêcher à l'avenir les licenciements " boursiers ". Le projet présenté demain à l'Assemblée Nationale est malheureusement pusillanime et bien en deçà du minimum que les électeurs de la majorité plurielle sont en droit d'exiger. Rendre les licenciements un peu plus onéreux ne suffit pas. Les licenciements abusifs doivent être empêchés. Dans l'intérêt des salariés et des collectivités locales concernées. La démocratisation de notre société est en jeu. C'est en améliorant la démocratie interne aux entreprises que les salariés pourront s'opposer à ces plans cyniques. Les CE ou les délégués du personnel doivent pouvoir organiser des référendums dans les établissements menacés de fermeture pour proposer notamment une éventuelle reprise par les salariés. Ils doivent aussi se voir dotés d'un droit de veto par un recours suspensif des plans de restructuration. De même, les collectivités locales concernées doivent pouvoir se prononcer sur ces plans et avoir la possibilité de lancer des plans de sauvegarde solidaire locaux. La définition du licenciement économique doit évoluer pour prendre en compte la jurisprudence. La justification de licenciements pour cause d'innovation technologique doit disparaître. Aucun critère de compétitivité ne peut être acceptable. Seules les difficultés économiques dûment vérifiées par des expertises contradictoires peuvent justifier des licenciements économiques. Les fraudes aux plans sociaux doivent être démasquées. Francine Bavay Porte-parole

 

17 mai 2001: harcelé contre harceleur
Par rapport aux problèmes de détresse, le fait de réclamer des dommages-intérêts à l'employeur et à un harceleur n'aggrave en rien la situation de la victime. Ces poursuites doivent intervenir lorsque la mauvaise foi de l'employeur est évidente, qu'il bétonne devant les lettres qu'on lui envoie lui demandant de régler le problème de manière positive et qu'il continue à harceler comme si rien n'était. Ou s'il propose un peu d'argent pour que la victime s'en aille et la ferme. Lorsque l'employeur minimise ou nie le tort subi par la victime, c'est une grave défaite pour cette dernière que de se plier à l'impunité des vexations en échange de pas grand-chose. Le cynisme de l'employeur peut mener un salarié au suicide et mérite l'attaque aux prud'hommes. C'est alors tout de même une importante consolation psychologique, que de savoir que l'honneur sera sauve quoi qu'advienne car on défend sa dignité aux prud'hommes et qu'on ne se met pas à genoux devant les harceleurs, qu'on n'est pas prêt à encaisser le coup et le garder.

16 mai 2001: jugements
Nous apprenons que deux jugements ont été gagnés sur Grenoble... A suivre. Par contre, problème à la Cours d'Appel de Caen pour 4 de nos collègues où la discrimination n'est pas reconnue et un expert est nommé à leurs frais pour faire état ou non de baisse de traitement entre optant et non optant.

15 mai 2001: avis de recherche
Un média, presse écrite, recherche des témoignages anonymes ou non, sur le scandale a.x.a. . Merci de faire acte de candidature rapidement. Nous vous mettrons en contact.

14 mai 2001: réflexion salariale
Je pense qu'il serait de bon ton d'organiser une opération d'envergure envers les médias (presse et radio notamment) sur le sujet qui marque notre époque et qui est le sacrifice grandissant de la masse salariale supportant à elle toute seule les risques d'exploitation et d'activité des moyennes et grandes entreprises. il ne s'agit pas uniquement de profit et d'actionnaire mais plus grave, d'un changement majeur dans l'opinion publique qui semble accepter son sort dans l'espérance de ne jamais être concerné dans son quotidien. les hommes politiques et la télévision en particulier nous trompent sur notre quotidien qui n'a rien à voir avec un loft story... cette opération devant être parallèlement menée à Paris et en province. je crois pour ma part que nous arrivons à une vraie situation de rupture du tissu social en France.Nous devons nous interroger dés aujourd'hui sur cette problématique et sur l'éventuel rôle que nous pourrions y jouer

07 mai 2001: revue prud'homme
Je conseille à tous ceux qui envisagent une procédure de lire le no 75 mai 2001 de "management". Il se trouve dans tous les points presse ,c'est assez complet pour aider a la compréhension des prud'hommes

25 avriL 2001: cent adhérents
L'association compte cette semaine une centaine de membres. L'important est de continuer à se fédérer en ayant connaissance et en regroupant les 400 autres collègues qui ont entamé une procédure prud'homale ( voir mail précédent )et d'encourager les 4300 autres qui n'ont rien fait à revoir leur position. Aussi, nous vous remercions de faire écho de ce message. Vous avez certainement connaissance de collègues correspondant à notre situation ( licencié, démissionnaire, inapte, invalide, en arrêt de travail et ayant engagé une procédure...). Vous avez reçu sur la disquette un bulletin d'adhésion que vous pouvez faire passer à ces personnes. N'hésitez pas!!! Il faut que le prochain cap des 200 adhésions soit franchi rapidement. N'oubliez pas également de retourner votre disquette par retour du courrier avec 2 enveloppes libéllées à votre adresse ainsi que 9fr en timbres. Merci de réagir à chacun de nos messages.

24 avril 2001: Plus de 500!
471 procédures prud'homales ont été enregistrées pour 2 des 4 réseaux salariés depuis 1998 !!! Ce qui nous amène à penser que plus de 500 le sont dans les 4 réseaux depuis 1998.

12 avril 2001: Message du vice-président AVIF
Nous saluons l'esprit de solidarité et tout autant, l'intelligence de vue, commune aux 80 collègues (à ce jour), qui ont adhéré rapidement à A.VI.F. Bientôt, nous nous réunirons pour passer ensemble à l'action, un pour tous, tous pour un .
De nombreux contacts sont en cours... Certains d'entre nous ont gagné une bataille : celle des prud'hommes, aucun n'a gagné la guerre. C'est ensemble que nous ferons connaître à l'opinion publique, la face cachée de la fusion, c'est ensemble que nous serons réhabilité dans notre dignité, par la reconnaissance par les pouvoirs publics d'une véritable "fraude au plan social". A ceux qui attendent pour se positionner, je leur dis : " ne soyez pas les résistants de la dernière heure, soyez dès maintenant avec nous tous, les acteurs de la victoire finale, ADHEREZ SANS PLUS ATTENDRE ! ". Reprenons cette maxime de St Exupéry en l'adaptant à notre situation (le poète me le pardonne !) : "Lutter, ce n'est pas s'épier les uns les autres, c'est viser ensemble, le même objectif". Bien à vous, pour A.VI.F H.D. le 11 avril 2001


11 avril 2001: gagné en appel
Nous venons d'apprendre que 2 nouvelles procedures en appel ont ete gagnées par 2 collègues messieurs Dumay et Iapteff que nous felicitons ainsi que leurs avocats. Nous aurons les jugements prochainement.
Bravo à tous les 2. Plus nous aurons de résultats favorables d'appel, plus nous pourrons construire une véritable riposte collective; cela se fera dans le temps, car aucun procès ne ressemble à un autre à 100%. Par contre dans chaque procès on retrouve des éléments des uns et des autres.

10 avril 2001: Bonjour à tous,
<<N'étant pas de la génération du "NET", je fais une première tentative pour vous donner des nouvelles, donc soyez indulgent ! Bravo a ceux qui ont lancés AVIF, c'est appréciable de se sentir moins seul. L'humour des uns, le sérieux des autres, cela m'aide à surmonter ma déception d'avoir vu un employeur nommé AXA, avoir "digéré" l'UAP pour pratiquement rien ! Cette direction continue de bénéficier de l'inertie des politiques, la supression de 5 000 emplois n'a suscité aucune réaction. Aujourd'hui chez Danone le boycotte des produits, pourquoi pas faire de même chez A....Qui a entrepris a la hussarde de "prendre" l'image de marque que l'UAP avait réussie sur le plan national, une image de marque ne s'achéte pas
et une culture ne se détruit pas. Bon courage à tous.>>

09 avril 2001: MEDIAS
<<BONJOUR,et felicitation pour votre travail. Suite au message envoyé par notre collègue concernant les agissements de DANONE et MARCK ET SPENCER. Je pense qu'il serait opportun de le faire passer aux différents médias par leur site internet. Sur le nombre il serait étonnant qu'il n'y en aurait pas un qui rebondissent. MERCI POUR CETTE DEMARCHE ET A BIENTOT.>> J GUILLON COURTAGE LIMOUSIN

06 avril 2001: SYNTHESE A VIF
Nous vous associons aujourd'hui à ce que nous tacherons de mettre en oeuvre tres prochainement.
A savoir : Notre premier objectif est de federer 100 adhésions avant de commencer toute action. Avec l'aide de chacun d'entre nous, ce cap sera franchi prochainement. L'association compte aujourd'hui plus de 75 adhesions. Votre aide se materialise par l'apport de noms et adresses de collegues etant dans notre situation et repondant au but d'A VIF. Ceci est notre priorite afin d'etre credible vis-à-vis des medias, de l'opinion publique et de la societe. Nous vous demandons à tous d'oeuvrer afin de recueillir cette centaine de membres le plus rapidement possible afin de commencer toute action.

Un avocat parisien a ete rencontre par des membres de notre association le 16.03.01. Celui-ci accepte de defendre l 'association. Il est ressorti de cette rencontre cette première synthese qui sera sans doute revue et corrigée en fonction des aleas:

1) Creation de jeux de témoignages A VIF afin d'assister les membres qui le demandent. Il sera réalise par notre avocat et sera vendu à ceux qui en feront la demande.

2) Creation d'un communiqué de presse en cours d'elaboration.

3) Conseil d'une association : Demander a chacun de nos membres de recuperer leur dossier medical à la medecine du travail plus un certificat medical faisant etat d'un syndrome depressif reactionnel du à la degradation des conditions de travail ( préciser les dates ) etabli cette fois-ci par votre medecin generaliste. A nous faire parvenir d'urgence un double ! ! !

Au niveau des medias, Christian Bertot, president de l'association, est intervenu le 14.03.01 sur les ondes de RMC. La cassette est disponible aupres d'Hubert Daude au 04 74 86 17 19 ou bien de Franck Coudanne au 04 76 05 66 81. Nous n'avons pas pu le faire savoir à beaucoup d'entre vous car nous avons eu le feu vert de notre passage 3 heures avant le debut de l'emission. Un article de SUD OUEST parle de notre combat. Nous nous chargeons de vous l'envoyer prochainement. Aujourd'hui, d'autres medias nous contactent ou bien que nous contactons avec plus ou moins de chance. Il y a malheureusement du dechet. Nous en saurons plus prochainement et nous vous tiendrons au courant. Les contacts en cours ne sont pas encore notre priorite. Avant de solliciter d'autres medias il est important pour nous de repondre à notre premier objectif, celui de federer. Aussi nous vous demandons à tous d'ouvrer dans ce sens.

Merci de nous faire part de vos remarques et n'oubliez pas de consulter votre messagerie et le site http://avif.pyxel.info au moins une fois par jour afin de suivre notre actualite.


06 avril 2001: Danone + Mark & Spencer
<<Je suis très surpris de voir avec quels force et acharnement les médias et les politiques prennent en compte les plans de de licenciements annoncés chez Danone et Mark et Spencer, tout cela pour " seulement 2500 licenciements" alors que le groupe AXA a jeté pas moins de 4800 personnes depuis 2 ans sans qu'il n'y aie le moindre échos. Depuis une semaine il n'y a pas un seul jour ou les médias quelqu'ils soient : télé, radio, quotidiens nationaux ne prennent parti pour ces salariés. Les politiques de tous bords : Mr CHIRAC, Mr JOSPIN, Mr HUE, Mme GUIGUOU crient au scandale, se déplacent même sur le terrain à la rencontre de ces salariés. Une enquête administrative a été diligentée par Mme GUIGOU. 90 députés appellent au boycotte des produits Danone, les subventions prévues sont annulées, et même la commission européenne à Bruxelles émet un avis sur ces licenciements. Pourquoi les salariés d'AXA sont-ils oubliés, une action serait-elle envisageable pour qu'enfin les médias prennent en compte le cas des personnels AXA ?>>
Cordialement. Salaun - Allard - Coisne

04 avril 2001: Malaise dans le travail

Marie France HIRIGOYEN, auteur du livre "Le Harcèlement moral" sera présente à Clermont le samedi 21 avril, au cinéma "Le Rio", à partir de 16 heures, pour une rencontre au cours de laquelle elle présentera son nouveau livre "Malaise dans le travail".

03 avril 2001: les auditeurs ont la parole à R.T.L.
RTL, l'emission les auditeurs ont la parole de 13h30 a 14h30 fait un dossier en ce moment concernant Danone et Mark et Spencer. Profitons de ces faits pour TOUS contacter cette redaction en leur annoncant que de grands groupes organisent des plans sociaux deguises ayant mis plus de 4800 personnes sur la touche depuis 1998. Rebondissons sur cette actualite !!!

03 avril 2001: les adhésions!

Le plus important à l'heure actuelle est d'appeller les collègues à la mobilisation rapide autour d' AVIF et qu'ils nous fassent parvenir noms et adresses de collègues entrant dans le but de l'association. Nous sommes 70 et il faut que nous arrivions rapidement à une centaine d'adhérents.

29 mars 2001: Cassette R.M.C.
Des cassettes, concernant le passage de Christian Bertot sur RMC, sont disponibles aupres de:
* Hubert Daude au 04 74 86 17 19
* Franck Coudanne au 04 76 05 66 81


28 mars 2001: jugements divers
Nous souhaiterions savoir si vous passez prochainement en jugement ou en appel et si vous connaissez des résultats de jugements ou en appel. Merci de nous tenir au courant. (AVIF)

22 mars 2001:Champagne!! pour l’avocat : 
Christian Le BELLEGO a gagné en Appel contre AXA. Le jugement de Lorient (la Tribune 10 99) a été confirmé. On peut même dire que l'addition a été augmentée de façon substantielle puisque AXA est condamnée à lui verser 1 150 000 frs (au lieu des 820 000 frs aux Prud'hommes). La résolution judiciaire du contrat de travail aux torts de l'employeur est bien sûr confirmée.

Mercredi 14 mars 2001, AVIF chez R.M.C.
Christian BERTOT, président d’AVIF est intervenu sur les ondes de RMC entre 14h et 16h.  AXA a été cité plusieurs fois pour ses agissements. L’avocat qui était présent a parlé de harcèlement collectif et de fraude.