avif.pyxel.info

Des petits chefs
pleins d'assurances

Par Michel Valras
Thème : Témoignage
Genre : Roman
178 pages noir et blanc
Format classique 13/20 cm

Des chefs pleins d'assurances ou la descente aux enfers d'un cadre chargé de la formation des salariés. Pour unir ses salariés et améliorer leur productivité, la Très Grande Assurance propose à ses employés un projet d'entreprise susceptible d'être l'objet de leur fierté commune. C'est l'occasion de décrire le fameux rôle de la machine à café dans les relations de travail, d'évoquer la mise en péril de la sécurité de l'emploi lors d'une fusion, et enfin de dénoncer le droit de cuissage dans l'entreprise. Au cœur de ce roman témoignage émergent des questions qui émoussent notre humanité : jusqu'à quelles obscures limites nous entraînent l'ambition et le goût du pouvoir...
Grâce au regard du personnage central de ce roman, responsable du programme de formation des salariés, le lecteur observe les dérives d'un système qui, bien loin d'améliorer la compétence des agents, devient l'occasion d'un spectacle ou d'un moment de vacances.

Le travail dans les grandes entreprises inspire actuellement de nombreux témoignages sur la manière dont peuvent être affectés les êtres, conscients des rouages du Grand Capital. Ce roman, dans la juste lignée de Fusions ou fusillons ? propose sous forme romancée une lecture alternative de notre rapport au travail et de ceux qui nous dirigent. Un docu-fiction qui fait parfois froid dans le dos mais qui est néanmoins propre à alerter les consciences.

" Passionné d'histoire et de voyages, Michel Valras fut inspecteur d'assurances vie et formateur dans ce domaine. De cette longue carrière et expérience professionnelle, l'auteur livre son témoignage à travers ce roman aux contours si réalistes : Des petits chefs pleins d'assurances.
Lire aussi l'interview de l'auteur et/ou ecrire un commentaire a l'auteur ou afficher en grand ecran

Des petits chefs
pleins d'assurances

En vente sur Amazon.fr editeurindependant.com et en librairie

Auteur Michel VALRAS

aux Editions Edilivre 56 rue de Londres 75008 PARIS

 

 

Vous pouvez commander ce livre directement et facilement avec le bon de commande
ci-dessous :
Livre
+ port & emballage (france métropolitaine) forfaitaire
Total TTC à payer

Indiquez vos coordonnées :
Titre / NOM Prénom
/
Adresse de livraison
Code postal/ Ville
/
Téléphone // Email
//


J'envoie le règlement de la commande à l'éditeur par chèque à l'ordre des éditions APARIS
Editions APARIS
56, rue de Londres
75008 PARIS

Pour commander:
1 - Indiquer vos NOM, adresse et autres coordonnées sur le bon de commande ci-dessus;
2 - Réserver automatiquement votre livre en cliquant sur le bouton "envoyer la commande";
3 - Transmettre le règlement global en chèque avec le bon de commande imprimé (ou recopié) à l'adresse de l'éditeur.
4 - E
xpédition dès réception du chèque.


Le roman de Michel VALRAS a été présenté au salon du livre 2008.
Il a fait l'objet d'un encart dans la Tribune des Assurances de juillet et dans l'Argus des Assurances.

 


Michel Valras a publié son roman, Des petits chefs pleins d'assurances , en février 2008 dans la collection Coup de coeur d'Edilivre.

EDILIVRE : En tant que témoin de dérives au sein du système, dans les grandes entreprises mais pas uniquement, avez-vous vu là l'opportunité de "prévenir" le lecteur ?
Michel Valras :  J'ai surtout voulu soulever la "chape de plomb" qui recouvre les méthodes des vendeurs d'assurances et de la hiérarchie, qui cache les vraies raisons des suicides et les vraies causes des nombreux "départs" de l'entreprise. La "langue de bois", la dissimulation, le mensonge sont des plaies qu'il faut dénoncer. La franchise, l'honnêteté, l'humour, la créativité sont des qualités à encourager.
EDILIVRE : Où s'arrête la réalité, où commence la fiction ?
Michel Valras :  La réalité est un matériau pour le romancier qui la façonne, lui donne son propre éclairage, son regard, son style, son interprétation. Les faits réels sont vus, transformés par un seul, grâce à son univers, fait d'expériences, de lecture, de sa culture propre.
EDILIVRE :  Vous narrez cette histoire avec beaucoup de recul tout en étant très impliqué. L'écriture vous a-t-elle demandé un réel effort de détachement ?
Michel Valras :  Les faits évoqués sont déjà éloignés dans le temps, mais les blessures restaient vives ; elles attendaient d'être apaisées grâce au temps et à l'écriture. C'est cette douleur et la nécessité de l'atténuer qui m'ont poussées à écrire ce livre.

EDILIVRE :  Cette haine pour la "Très Grande Assurance", qui transparaît dans votre ouvrage, s'est-elle atténuée aujourd'hui, grâce à l'écriture de votre ouvrage ?
Michel Valras :  Plutôt que de la haine, il faut parler de révolte devant l'injustice. Le livre a été une thérapie apaisante et cicatrisante. Cette révolte s'applique plus au comportement de certains individus qu'à l'entreprise elle-même.
EDILIVRE : 'Des petits chefs pleins d'assurances' est un ouvrage d'actualité. En dehors de votre expérience personnelle, vous êtes-vous inspiré d'oeuvres littéraires ou cinématographiques ?
Michel Valras :  Pour certains passages du livres, j'ai sûrement pensé à "L'imprécateur" de René-Victor Pilhes et à d'autres moments à "Stupeur et tremblements" d'Amélie Nothomb, mais dans l'ensemble c'est bien mon vécu qui est à la base de mon livre.
EDILIVRE : Que représente ce roman pour vous ?
Michel Valras :  Un aboutissement, un accomplissement. J'ai gardé de mon enfance le goût des livres où le héros se venge, comme "Le Comte de Monte Cristo", "Mathias Sandorf", "Michel Strogoff... J'ai pris un grand plaisir à écrire ce livre qui m'a 'délivré'.
EDILIVRE :  Quel genre littéraire affectionnez-vous particulièrement ?
Michel Valras :  J'aime tous les genres, mais depuis l'enfance les grands romans me passionnent particulièrement ; le théâtre également me fascine.
EDILIVRE : Quelles ont été les étapes les plus difficiles dans ce projet ?
Michel Valras :  De passer de la réflexion et de la contemplation à la réalisation.
EDILIVRE : Quels sont vos projets futurs ?
Michel Valras :  Il est trop tôt pour en parler mais ils existent.
EDILIVRE :  Anna Gavalda ou Amélie Nothomb ?
Michel Valras :  Amélie Nothomb pour qui j'ai de l'admiration et de la... tendresse.
EDILIVRE :  Bienvenue chez les Ch'tis ou La grande vadrouille ?
Michel Valras : "La Ruée vers l'or" de Charlie Chaplin pour qui j'ai encore plus d'admiration, de reconnaissance et de... tendresse.
Entretien réalisé le 22/04/2008
Michel Valras est l'auteur de Des petits chefs pleins d'assurances , publié en février 2008.